Stress, burn out – Stopper le cercle vicieux qui s’engage

Stress ou Burn Out en augmentation

Le mot Stress est devenu omniprésent dans nos sociétés où tout doit aller très vite et où les stimuli sont chaque jour plus nombreux. De nombreuses activités (sport, loisirs créatifs, etc) permettent d’y apporter une réponse souvent bénéfique.

Toutefois, sommes-nous tant physiquement que psychiquement préparés pour traverser ces états sans risque dès lors qu’ils sont chroniques ?

De toute évidence, NON si l’on en croît le nombre exponentiel de personnes qui affirment en souffrir quotidiennement.

Même si chacun présente des dispositions différentes pour y faire face naturellement, il semble toutefois faire consensus que le risque de dérapage vers des syndromes plus pénalisants tels que la dépression ou le burn out n’épargne personne !

 

Que se passe-t-il d’un point de vue physiologique dans une situation de stress ?

Une véritable réaction en chaîne se met en place dans le corps sous l’impulsion du cerveau. Elle conduit à la production d’une hormone particulière qui s’appelle le cortisol. Celui-ci est fabriqué par des glandes endocrines situées au-dessus des reins (= glandes surrénales).

Le cortisol stimule l’augmentation du sucre (glucose) dans le sang et favorise donc la libération de l’énergie à partir des réserves constituées par l’organisme.

Un fois libéré, le cortisol active en retour deux zones particulières du cerveau : le cortex cérébral pour qu’il réagisse au stimulus stressant (par un mécanisme de fuite, d’attaque, d’immobilisation ou de compensation) et l’hippocampe, qui va apaiser la réaction.

Si le stress est trop important ou s’il se prolonge, l’hippocampe saturé de cortisol ne peut plus assurer la régulation. Le cortisol envahit ainsi le cerveau et peut installer par voie de conséquence une dépression.

A contrario, il a été observé que les gens en situation de burn out n’en produisent plus assez, probablement car les mécanismes de production décrits précédemment sont devenus inefficaces en raison de leur sollicitation exagérée dans le temps.


 

Quelles sont les solutions disponibles et comment s’en sortir efficacement ?

Tout d’abord, il convient de prendre conscience individuellement, d’une façon objective et sans dramatiser, des situations qui concourent à l’apparition ou à l’entretien de ces états de stress pour mieux les combattre et s’en prémunir.

Tout commence donc par une juste lecture et acceptation de la réalité. Cela n’est pourtant pas si simple pour certaines personnes qui ont parfois besoin d’accompagnement pour détricoter des schémas psychologiques complexes et limitants.

Qu’il s’agisse de médecine conventionnelle ou de traitement alternatif, d’approche naturelle ou médicamenteuse, vous avez clairement un choix élargi.

 

En voici dans le tableau ci-dessous quelques exemples (liste non exhaustive).

ProfessionnelsPrise en charge possible par la sécurité sociale et/ou MDPHType d’approchePeut proposer ou suggérer une approche médicamenteuse, en seconde intentionNb de professionnels en France (2018)
Psychologue avec ou sans spécialité en neuropsychologieOUIConventionnelleOUI65 700
KinésithérapeuteOUIConventionnelleNON88 000
Hypnothérapeute formé par l’IFHOUIConventionnelleNON42 000
Sophroplogue (RNCP)OUIConventionnelleNON16 000
Praticien qui met en œuvre la Méthode Quertant (dont la Neuropédagogie visuelle est une évolution)NONAlternative mais conventionnelle à l’époque de sa créationNON15
Praticien qui met en œuvre la LuminothérapieNONAlternativeNONPas de données fiables disponibles


 

Notre offre d’accompagnement

Le Cabinet basé à Cesson-Sévigné propose un double accompagnement pour ceux qui souffrent de Stress : la Neuropédagogie visuelle et la Luminothérapie.

La Neuropédagogie constitue-t-elle une approche globale intéressante pour lutter contre le stress ?

S’il existe un dérèglement hyper de son système sensorimoteur, la personne concernée développera une sensibilité sensorielle excessive. Dans cette hypothèse, le système nerveux central va amplifier les informations collectées par les organes des sens, qui eux sont pourtant sains.

De façon automatique et inconsciente, ces informations amplifiées vont alimenter le néocortex où s’élabore la pensée et la prise de décision consciente. Dans ce contexte, vous comprenez aisément que des réactions inadaptées peuvent être induites ; quasi décalées au regard de la juste réalité.

Les conséquences peuvent également impliquer le système neurovégétatif qui régule le subtil équilibre des branches nerveuses sympathique et parasympathique. De façon simplifiée, nous pouvons dire que la branche sympathique place l’organisme en état de vigilance et de performance (c’est l’accélérateur) tandis que la branche parasympathique (nerf vague) le met au repos (c’est le frein) afin qu’il se ressource. Dans une situation de stress, la branche sympathique sera excessivement activée (accélération du rythme cardiaque voire palpitations, digestion bloquée, etc).

Si l’on ajoute à cela une fragilité psychique notamment dans sa dimension émotionnelle, nous pouvons assister à la genèse d’un cocktail explosif qui est de nature à faire émerger des états très pénalisants : dépression ou burn out.

Couplée à une hygiène de vie adaptée, la neuropédagogie luminothérapie constituent une réponse naturelle, efficace et durable qui permet de reprendre la pleine possession de ses capacités.

Pourquoi ne pas nous contacter afin de convenir d’un RDV permettant d’établir votre Bilan Nerveux complet ? Celui-ci permettra en effet de mettre en évidence d’éventuels dérèglements nerveux au niveau des 3 systèmes pilotés automatiquement par le système nerveux central : sensorimoteur, neurovégétatif et psychique.

En fonction des résultats, nous pourrons juger ensemble de l’opportunité d’initier votre parcours de rééducation personnalisée.

Abonnez vous à notre Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles.

You have Successfully Subscribed!