Accueil » Le bégaiement

Le bégaiement : causes, symptômes et solutions

Le terme scientifique donné au bégaiement est : dysphémie. Ce trouble, s’il n’est pas traité, érode considérablement la qualité de vie des personnes qui en souffrent.
 
Il existe un large éventail de troubles de la parole, dans lesquels le bégaiement (ou dysphémie) s’avère être l’un des plus courants. Ce trouble consiste en ce que la personne répète des mots involontairement, ou se bloque lorsqu’elle les prononce.
 
Dans l’enfance, cela peut survenir de façon temporaire. Puis à l’adolescence, cette difficulté peut parfois commencer à décliner, de sorte qu’à l’âge adulte, elle a complètement disparu. Mais cela ne se produit pas toujours de cette façon.

 

Quelles sont les origines et causes du bégaiement ?

Georges VI - Roi du Royaume Uni

Georges VI
Roi du Royaume Uni

L’origine de ce trouble est enracinée dans le manque de coordination des mouvements périphériques nécessaires pour parler, mais avec certitude, il n’a pas été possible de déterminer une cause spécifique, que ce soit chez l’adulte ou autres stades de développement.
 
En revanche, ce qui a été établi, c’est que la prévalence de cette difficulté à parler est plus élevée chez les personnes du sexe masculin, par rapport à son homologue féminin. Les hommes sont jusqu’à 4 fois plus susceptibles de bégayer que les femmes.
 
Si l’attention nécessaire n’est pas accordée au cours des premiers stades de développement ou si le problème n’est pas résolu de manière adéquate, il ne peut disparaître que momentanément jusqu’à ce que la personne soit à nouveau confrontée à une situation susceptible de déclencher à nouveau le bégaiement.
 
Si le bégaiement peut apparaître en raison d’un dérèglement du système nerveux central et/ou de difficultés émotionnelles telles que l’anxiété, la peur, etc

 

Voici ci-dessous certains exemples de causes pour ce trouble

Telles que décrites par les différents praticiens qui proposent des solutions :

  • Avoir subi un accident vasculaire cérébral dans lequel les régions du cerveau responsables de la parole (région de Broca et région de Wernicke) sont affectées,
  • Anomalies génétiques héréditaires,
  • Frustrations pathogènes induites par un traumatisme émotionnel majeur
  • Les infections cérébrales,
  • Une exposition prolongée à des situations de stress,
  • Les effets secondaires de certains médicaments

 

Quels sont les symptômes du bégaiement ?

  • La répétition de sons, de parties de mots ou de phrases, en parlant,
  • Sentiment d’anxiété en parlant, notamment si c’est en public,
  • Symptômes physiques de timidité lorsque la personne parle avec une autre : rougissements, transpiration excessive,
  • La présence de tics continus, notamment des mouvements de la tête et des yeux,
  • Manque de contrôle et mauvaise coordination en parlant,
  • Ton de la voix qui est plutôt serré,
  • La personne a le sentiment qu’elle ne peut pas contrôler ce qu’elle dit.

 

Il est bien entendu très important de garder à l’esprit que l’intensité des symptômes décrits ci-dessus est très variable d’une personne à une autre, en fonction du niveau de stress ou d’angoisse que la personne présente au moment de parler.

 

Quels sont les traitements et les solutions pour lutter contre le bégaiement ?

Pour déterminer le traitement le plus approprié, il est nécessaire d’identifier les causes probables qui maintiennent l’existence du bégaiement.
 
Il est donc essentiel de se faire accompagner par un praticien spécialisé : médecin, orthophoniste, psychologue, neuro-pédagogue, etc.
Les méthodes les plus populaires pour combattre le bégaiement sont les suivantes :

 

Thérapie cognitive et comportementale

Le thérapeute identifie les pensées inadaptées qui génèrent de l’anxiété lors de la prise de parole, ou tout autre symptôme émotionnel pour ensuite remplacer ces croyances par des pensées plus adaptées. Cette approche est basée sur la psychologie et implique déjà que la personne puisse exprimer avec précisions ses ressentis avec le praticien, ce qui en soit est déjà un effort pour la personne qui souffre de bégaiement. L’objectif est qu’elle perde progressivement la peur qui l’assaille pour laisser place à une confiance en elle accrue.

 

Orthophonie

L’orthophoniste travaille généralement en lien avec un psychologue pour accompagner une personne (enfant, adolescent, adulte) qui souffre de bégaiement. L’orthophoniste propose des exercices pratiques que la personne doit effectuer : par ex. lire avec un crayon dans la bouche, respirer correctement en parlant, etc. Il évaluera la progression et informera le psychologue de l’avancement.

 

Neuropédagogie visuelle

Cette pratique, qui est une évolution de la méthode Quertant, permet de rééquilibrer le système nerveux central de façon naturelle.
 
En effet, dans beaucoup de cas de bégaiement, les centres nerveux concernés délivrent spontanément (de façon inconsciente et involontaire) trop d’influx nerveux aux muscles par rapport à l’effort à fournir (= parler). Ces muscles de la mâchoire sont alors contractés de façon excessive, ce qui ne permet pas une prise de parole fluide et libérée.
Les résultats obtenus sont durables et la personne retrouve progressivement son plein potentiel grâce à un travail qui nécessite assiduité et régularité en Cabinet.

 
Le Neuropédagogue propose toujours de démarrer par la réalisation d’un bilan nerveux . Celui-ci dure environ 1h30 et permet de définir si le système nerveux est déréglé, notamment dans sa dimension sensori-motrice. Si tel est le cas, le bégaiement peut alors être qualifié de trouble fonctionnel d’origine nerveuse et se traiter en tant que tel.

 

Liens Externes

 
 
 

Call Now Button
Abonnez vous à notre Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles.

You have Successfully Subscribed!
Lire les articles précédents :
Régis Megnegneau
Services Neuro Pédagogique

Vous souffrez de troubles fonctionnels et vous avez compris qu’un dérèglement de votre système nerveux central peut en être la...

Fermer