Accueil » Actualités » TDAH – Causes génétiques ?

TDAH – Des causes génétiques ?

Le TDAH peut également se manifester par un déficit de l’attention.

Ses origines sont multiples, mais la génétique joue un rôle important, et un nouveau gène à l’origine de ce trouble vient d’être découvert.

 

La génétique en cause dans le TDAH ?

On savait déjà que la génétique pouvait jouer un rôle déterminant dans le TDAH (Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité).

On a estimé l’héritabilité du TDAH entre 77 % et 88 %. Cela représente le pourcentage de chance qu’un vrai jumeau soit atteint de TDAH si l’autre l’est aussi.

On a identifié certains gènes qui jouent un rôle dans cette héritabilité. Par exemple, les personnes touchées par le syndrome de l’X fragile, une maladie génétique, peuvent aussi souffrir de TDAH à plus de 89 % chez les hommes, et 30 % chez les femmes !

 

Quelles causes génétiques.

Une mutation rare du gène CDH2 à l’origine d’un TDAH familial
Désormais, des scientifiques ont identifié un nouveau gène dont une mutation semble être fortement liée au TDAH.

Ce gène, appelé CDH2, joue un rôle important dans les synapses.

Il s’agit des interfaces entre les neurones qui leur permettent de communiquer.

Les chercheurs ont découvert une mutation rare de celui-ci au sein d’une famille dans laquelle trois frères et sœurs souffraient d’un TDAH sévère.

Ils ont ensuite observé les mouvements de souris présentant la mutation en question. Les souris présentaient bien des symptômes moteurs d’hyperactivité.

 

Des études génétiques à approfondir

Cette observation sur les souris semble confirmer que le gène CDH2 entraîne des TDAH.

Une étude génétique à plus grande échelle serait intéressante pour confirmer, parmi les personnes présentant cette mutation, quelle proportion est touchée par le trouble.

Cependant, comme la mutation est rare, il faudrait réaliser cette étude sur un grand nombre de participants.

Attention, ces résultats ne signifient pas que tous les TDAHs sont d’origine génétique, ni causés par cette mutation.

Les TDAHs, comme de nombreux autres troubles, par exemple la dyslexie, peuvent avoir diverses causes ou facteurs de risques, dont une grande partie reste probablement à identifier.

†f

 
liens Externes

Source: Biological Psychiatry

 


Call Now Button