Accueil » Actualités » Fatigue, vertiges, timidité, allergies… et si cela venait du cerveau

Le Cerveau siège de problèmes récurrents

Quel est le point commun entre l’hyperactivité, les vertiges, l’anxiété, la fatigue chronique, les troubles alimentaires, la timidité, les allergies, l’irritabilité ou les complexes d’infériorité ?

A priori, il n’y en a pas… Et pourtant : tous ces troubles fréquents, qu’ils soient sensoriels, neurovégétatifs et/ou psychiques, peuvent avoir la même origine : un déséquilibre du système nerveux central.

Concrètement, le système nerveux central qui doit piloter l’adaptation automatique à notre environnement présente une réactivité inadaptée : excessive, insuffisante ou irrégulière. Le dérèglement de cette sorte de “super-ordinateur” affecte notre relation au monde extérieur, notre équilibre métabolique, nos sensations, nos pensées, nos émotions et nos actions. Les troubles éprouvés sont alors autant de signaux qui révèlent la perte de l’équilibre neuro-physiologique.

Mais, heureusement, il y a une bonne nouvelle : cette situation n’est pas une fatalité. Il est tout à fait possible d’en sortir sans avoir recours à des traitements lourds et difficiles à supporter. En effet, la NeuroPédagogie Visuelle, telle qu’elle est proposée par le centre Visio-Nerf, permet de rétablir une juste réactivité du système nerveux central et du circuit émotionnel et ainsi éliminer la plupart des troubles fonctionnels d’origine nerveuse. Cette méthode exceptionnelle, reconnue officiellement pour ses nombreux bénéfices, est originale car naturelle, douce et non invasive. Elle est bien sûr sans dépendance ni effets secondaires.

 

Quand notre cerveau nous joue des tours…

Savez-vous que :

  • 28% des Français ont déjà consulté un psychiatre, un psychanalyste ou un psychothérapeute (soit plus d’1 sur 4) ?
  • 5 % des enfants ont des troubles dys, des difficultés de concentration ou des problèmes d’apprentissage ?
  • De nombreuses personnes de tous âges sont affectées par divers troubles fonctionnels : troubles du système sensori-moteur (hypersensibilité, dyslexie, hyperactivité, strabisme…), troubles du système neuro-végétatif (vertiges, insomnies, allergies, tachycardie, énurésie…), troubles de la vie psychique (angoisse, dépression, insomnie, difficulté de concentration…).


 

Origine des maux

À l’origine de tous ces maux, bien souvent le médecin ne décèle aucune cause physiologique : les organes sont sains. De même, éventuellement accueilli chez un psychologue, l’individu présente des capacités mentales normales : le néo-cortex fonctionne bien.

Néanmoins les troubles sont là perturbants l’harmonie et la paix intérieure. Y aurait-il un vide thérapeutique ?

Le cerveau ne se limite pas au cortex supérieur, 80% de notre fonctionnement est piloté en mode automatique et involontaire par des centres régulateurs.

Hélène Marchix, la fondatrice de Visio-Nerf, nous le confirme :

« L’équilibre auquel nous aspirons tous repose sur des centres nerveux de très haute précision, situés à la base du cerveau : hypothalamus, hypophyse, formation réticulée… Or ces centres nerveux se dérèglent souvent progressivement, par un stress répété, un choc émotionnel ou physique ou par prédisposition héréditaire. C’est lorsque cet équilibre neuro-physiologique est rompu que les troubles surviennent ! »

Elle nous précise également :

  • « Ce système nerveux central pilote trois grands secteurs de notre vie : le système sensori-moteur, les systèmes neuro-végétatifs et la vie psychique. »
  • La NeuroPédagogie Visuelle, un formidable tremplin vers le bien-être
  • La NeuroPédagogie Visuelle est une méthode douce, naturelle et non-invasive d’une remarquable efficacité. Elle est recommandée pour les enfants à partir de 6-7 ans et pour les adultes sans limite d’âge.


 

Elle offre une solution en 2 étapes :

1) Le Bilan

Il permet d’évaluer le fonctionnement des centres nerveux régulateurs et le débit d’énergie nerveuse de chaque personne.

Il y a un lien entre le bon fonctionnement de la vision et le bon fonctionnement du système nerveux central. La NeuroPédagogie Visuelle utilise donc la vision comme une voie d’accès pour mesurer objectivement l’activité nerveuse. Une série d’images tests est ainsi observée sur des appareils d’optique. Si la vision spontanée des images est altérée, cela révèle la présence d’un dérèglement nerveux, son sens, son intensité et son impact sur les trois systèmes sensoriels, neurovégétatifs et psychiques. L’interprétation du résultat des tests visuels s’appuie sur l’expérience acquise depuis l’établissement de la méthode, pour établir la corrélation entre les déséquilibres mesurés et les troubles vécus.

 

2) Le Training

Il s’agit de rééduquer ces mêmes centres nerveux par une micro-gymnastique appropriée, efficace et durable.

La personne va exécuter, à l’aide d’appareils d’optique spécifiques, des exercices visuels volontaires qui sont destinés à rétablir l’équilibre des centres nerveux régulateurs. Répétitifs et progressifs, les exercices soumettent les centres nerveux à un processus d’apprentissage via une technique de correction jouant le rôle d’impulsion rétroactive normalisatrice.

Chaque séance dure 30 minutes.

Le résultat du traitement

La personne qui suit avec assiduité la rééducation ressent les bienfaits du rééquilibrage arriver au fur et à mesure de sa progression. Les bénéfices se maintiennent d’ailleurs sur le long terme une fois le parcours terminé.

Et apparemment il y a même plus à gagner !

Hélène Marchix souligne :

« La NeuroPédagogie Visuelle va bien au-delà de la correction des troubles ! Elle optimise aussi les facultés mentales supérieures du sujet afin de parvenir à l’épanouissement harmonieux de sa personnalité (confiance, concentration, calme, stabilité intellectuelle et affective…). Pour faire simple, on peut dire qu’elle est au système nerveux ce que la culture physique est au système musculaire. »

Nous sommes aussi un centre de formation pour les (futurs) professionnels du réseau

Hélène Marchix a été la première NeuroPédagogue en Bretagne (elle est installée à proximité de Vannes).

Très vite, après l’ouverture du Cabinet, elle constate que ses clients viennent de toute la Bretagne, parcourant parfois de très longues distances. Pour en finir avec cette situation pénalisante pour eux, et pour que la méthode soit plus largement accessible, elle a décidé d’ouvrir son centre de formation afin de permettre à d’autres praticiens de couvrir la région.

Hélène précise :

« J’ai déjà formé trois praticiens qui se sont installés à Rennes, à Brest et prochainement à Nantes. Mais il y a encore de la place pour l’ouverture de nouveaux centres ! De nombreux clients attendent d’avoir leur Neuropédagogue à St Brieuc, Quimper, St Malo, Avranches… J’aurais donc un grand plaisir à organiser de nouvelles sessions. »

Il s’agit d’un métier passionnant dans l’univers des neurosciences, qui permet de combler un vide thérapeutique entre le médecin et le psychologue. Pour pouvoir se former, 3 pré-requis sont à remplir : être ouvert(e) à une approche globale corps-esprit ; avoir un minimum de connaissances en sciences humaines ; avoir l’esprit d’entreprise.

La formation se déroule sur une année, à raison de 3 heures de théorie (NeuroPédagogie Visuelle, Neurophysiologie, Optométrie, initiation à la Psychologie, accompagnement à l’ouverture d’un cabinet) et de 6 heures de pratique en salle par semaine. Au total, les futurs neuropédagogues bénéficient d’un cursus complet de 144h de théorie et de 280h de pratique.

Ce programme est éligible au financement de la formation professionnelle.

Pour en savoir plus sur le contenu de la formation : https://www.relations-publiques.pro/wp-content/uploads/pros/20200123095752-p5-document-kcqc.pdf

À propos d’Hélène MARCHIX, fondatrice de Cabinet Visio-Nerf

Hélène Marchix est diplômée en Psychologie de l’Université de Rennes II.

Après avoir interrompu ses études pour s’occuper de ses trois enfants, elle a complété son cursus par un diplôme de conseillère conjugale et familiale avec la Fédération Couples et Familles.

Elle a ensuite rejoint l’école de sophrologie d’André Daprey pour obtenir le diplôme de Sophrologie Evolutive Libre. Entre temps, confrontée à la dyslexie de son dernier fils, Hélène cherche toutes les solutions susceptibles de l’aider. Elle découvre alors une méthode puissante dont elle constate les bienfaits sur son fils : la rééducation neuro-visuelle selon Georges Quertant (1894-1964). Ce principe a été validé par le Ministère de la Santé après la seconde guerre mondiale et Georges Quertant a reçu la légion d’honneur en 1951 pour services rendus à l’Education Nationale.

Grâce à cette technique, les résultats scolaires de son fils progressent de façon spectaculaire et celui-ci enchaîne par la suite les succès à ses examens.

Hélène se forme ensuite au métier de NeuroPédagogue auprès de Frank Giraudeaux du CeREN PARIS, qui lui-même a été formé par Marguerite Quertant, fille de Georges Quertant.

En 2013, elle ouvre le centre Visio-Nerf, à Auray, Morbihan Sud.

 

Abonnez vous à notre Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles.

You have Successfully Subscribed!