Impact de l’épidémie de Covid-19 sur la santé mentale

Femme anxieuse

Femme anxieuse

L’Intersyndicale nationale des internes (ISNI) a récemment publié une étude relative à l’impact de l’épidémie de Covid-19 sur la “santé mentale” de 892 jeunes praticiens en médecine.

 
Les internes sont les futurs médecins en formation. Ils ont participé activement à la lutte contre les Covid-19 dans tous nos hôpitaux et leur combat « au front » fait place à :

  • Augmentation de l’anxiété
  • Symptômes dépressifs
  • Stress post-traumatique (1/3 d’entre eux).


 

Résultat de l’étude

L’épidémie a été très anxiogène pour les internes“, souligne dans cette étude, expliquant que “l’arrivée d’un virus inconnu, la réalisation de nouvelles prises en charge de patients dans des états graves, la surcharge de travail, le manque d’encadrement, de tests de dépistage et de matériel de protection ont accru le stress de ces jeunes professionnels“.

 
Les symptômes de stress post-traumatique sont multiples : “cauchemars, impression de ne pas arriver à faire face, ne pas pouvoir en parler, irritabilité, colère, anxiété, tristesse…“.

 

Nos solutions

Nous pouvons ajouter que l’épidémie a également été anxiogène pour beaucoup d’autres personnes et pas uniquement des internes. Bonne nouvelle : nous accueillons déjà dans notre Cabinet à Cesson Sévigné des patients qui souffrent de ces troubles. Grâce à la Neuropédagogie, ils peuvent alors retrouver une vie équilibrée.

 

Abonnez vous à notre Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles.

You have Successfully Subscribed!