Georges Quertant a inventé notre discipline

La méthode historique de rééquilibrage du système nerveux central a été mise au point par Georges Quertant à Cannes entre les 2 guerres mondiales.

Cette méthode naturelle et durable s’appelait alors la « Culture Psycho-Sensorielle CPS » ou plus simplement Méthode Quertant.

Pendant plus de 20 ans, près de 25000 patients ont, à l’époque, bénéficié de ce traitement absolument inédit et innovant.

La pertinence de la méthode, ses fondements scientifiques (confirmés depuis par les Neurosciences) ainsi que son efficacité conduisirent à sa reconnaissance officielle par les instances de l’éducation et médicale dès 1952.

 

Evolution de la méthode Quertant dans le temps

Pourtant, la méthode fut vite reléguée au second plan, voire oubliée, probablement en raison du développement de l’industrie pharmaceutique d’après-guerre et l’apparition de molécules susceptibles d’atténuer (sans toutefois résoudre) les difficultés d’origine nerveuse.

Dans le même temps, la transmission du savoir de Georges Quertant n’a sans doute pas été optimale pour accroître de façon suffisante, sur tout le territoire national, le nombre de praticiens, comme cela aurait dû être le cas.

A l’occasion de sa transmission devenue quasiment confidentielle entre les praticiens, la méthode a toutefois évoluée et été enrichie avec le temps.

Chaque praticien apportant en effet au fil des années ses propres compétences (psychologie, ingénierie notamment) et son savoir-faire au service des patients atteints de troubles fonctionnels d’origine nerveuse.

Trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité TDAH, hypersensibilité au bruit et à la lumière, bégaiement, dyslexie de tous types, dépression, crises d’angoisses, énurésie, boulimie, anorexie, perte de mémoire, troubles obsessionnels compulsifs TOC, problèmes de sommeil, etc.

Les méthodes actuelles s’appellent Neuropédagogie visuelle, pédagogie neuro-visuelle, training neuro sensoriel ou encore méthode Quertant. Elles ont toutes sur le même socle c’est-à-dire la fameuse culture psycho-sensorielle élaborée par Georges Quertant il y a maintenant plus de 70 ans.

Les témoignages de patients et de scientifiques* commencent à être de plus en plus nombreux sur les sites web des praticiens installés en France, ce qui n’était pas le cas avant le développement d’internet.


 

Témoignages de scientifiques

« Envoyé en Septembre 1944 à Marseille par le Ministre de la Santé Publique, comme délégué régional à la Famille avec juridiction sur les sept départements du Sud-Est, je ne tardai pas à apprendre par ma secrétaire de Nice, que se trouvait à Cannes un chercheur doublé d’un savant qui traitait par une méthode personnelle les troubles du système nerveux (…).

Le souci de l’enfance inadaptée était au premier rang de nos préoccupations et je pensais immédiatement que la collaboration de Georges Quertant, dont on venait de me parler, pourrait nous être des plus utiles.

Je lui rendis visite sans retard et je fus aussitôt conquis par la lumineuse intelligence, l’acharnement qu’il mettait à approfondir sans cesse les connaissances étendues dont il faisait preuve, les expériences diverses et remarquablement concluantes auxquelles il se livrait, l’invention, la mise en place d’appareils de sa fabrication qui lui permettaient de mieux déceler la nature des anomalies qui lui étaient soumises et d’y remédier avec efficacité (…).

Avec une inlassable patience, enrichissant constamment ses observations, perfectionnant sans arrêt ses expérimentations, obtenant sans cesse de meilleurs résultats dans la remise en bon état de fonctionnement des cellules cérébrales et nerveuses, Georges Quertant, abandonnant le professorat musical, se consacra entièrement à l’élaboration d’une méthode de culture psychosensorielle et de prophylaxie nerveuse, dans la droite ligne de l’enseignement de Claude Bernard (…).

Georges Quertant affirmait finalement de la sorte la pleine maîtrise de sa méthode et la foule qui se pressait à son cabinet attestait, avec la réputation dont il jouissait dans le monde médical, l’excellence des résultats obtenus. Il fut nommé Chevalier de la Légion d’Honneur en 1952 à l’ordre de l’Education Nationale au titre de Fondateur du Centre de Culture Psycho-Sensorielle (….). »

Jean MARCHAL
Docteur en Droit
Membre de l’Académie des Sciences Morales et Politiques

Membre du Directoire du C.N.R.S.

______________________

 « L’étroite relation qui existe entre les yeux et les centres régulateurs de l’équilibre nerveux (vigilance, affectivité), situés à la base du cerveau, apporte une explication théorique aux bons résultats obtenus. Il serait très souhaitable en ces temps de fatigue nerveuse, que cette pédagogie du cerveau trouve la place qu’elle mérite dans le cadre des méthodes que l’on peut considérer avec le professeur Sivadon, comme servant à la « rééducation physique des fonctions mentales »…».

Docteur Paul CHAUCHARD (1972)
Directeur du Laboratoire de Neuro-Physiologie de l’Excitabilité à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes de Paris

___________________

« Je suis convaincu à mon tour que la Méthode QUERTANT repose sur des bases scientifiques indiscutables d’autant plus que j’ai été le premier à dire avec mon maître ROUSSY que les voies optiques aboutissent non seulement aux corps genouillés et aux tubercules quadrijumeaux mais également par des bandelettes optiques accessoires à l’hypothalamus et au subthalamus qui sont le siège des centres régulateurs supérieurs des fonctions végétatives et des comportements. »

Professeur M. MOSINGER (1972)
Membre de la Société de Neurologie de Paris

 

Notre société évolue et constate les bienfaits de la pharmacopée mais en même temps ses possibles dérives dont les conséquences peuvent légitimement nous inquiéter. Les patients aiguisent leur conscience et aspirent, plus qu’avant, à résoudre leurs difficultés d’une façon naturelle et durable dans le temps.

 

Il est urgent de respecter leur choix sans imposer l’unique approche sous protocole dont l’efficacité reste parfois très discutable. D’ailleurs, le développement croissant des solutions  alternatives en atteste.

 

Internet et le bouche à oreille nous offrent donc la possibilité de redécouvrir avec beaucoup d’enthousiasme les trésors oubliés du passé et de s’en emparer sans crainte pour choisir une voie équilibrée au bénéfice de notre Santé : la Neuropédagogie en est un bel exemple.


 

En savoir plus sur Georges Quertant

Abonnez vous à notre Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles.

You have Successfully Subscribed!